INDUCTANCEMETRE

Si vous disposez d'un fréquencemètre montant à 200MHz (ou plus) ou d'un analyseur de spectre (ou les deux), ce petit circuit oscillateur vous permettra de déterminer la valeur de petits bobinages de quelques spires sans noyau, donc d'inductance de très faible valeur. (10 à 500 nH) utilisées en VHF.

(Première publication de cet article retrouvé aux oubliettes: 19 octobre 2008)

1 Le schéma de l'oscillateur:

Le principe retenu est celui d'un oscillateur "Armstrong" (du moins une variante, puisque l'oscillateur Armstrong a son circuit accordé dans le circuit de base et non de collecteur) à circuit résonnant LC (circuit "bouchon") dans le collecteur. Il a comme avantages: de ne pas necessiter de prise intermédiaire sur la self. de ne nécessiter qu'un condensateur unique (C4) dans le circuit oscillant d'obtenir une fréquence d'oscillation ne dépendant (presque) que de L2 et C4 On ne perdra pas de vue que dans le cas de selfs à spires jointives, une capacité répartie entre-spires est présente et vient s'ajouter à C4. De même la capacité (très faible) collecteur-base du transistor. D'autre part les fils de connection des éléments constituent dans le cas de selfs de moins de 3 spires et de petits diametres (moins de 2mm), un part non négligeable de la self. Il est simple de déterminer la valeur de la self par la formule de Thomson. On peut utiliser une feuille de calcul Open Office pour ne pas s'embêter... ou une calcullatrice programmable. Oui, je vous entend me souffler à l'oreille: " un prédiviseur de fréquence, un ATmega8 avec dans le ventre un petit programme ad-hoc et un afficheur donnant directement la valeur de la self..." La résistance de 47 ohm doit être soudée directement sur l'embase BNC. Elle permet d'adapter la sortie à l'impédance du cable et de rendre l'oscillateur "relativement" insensible à la présence du fréquencemètre. Je dis "relativement" parce qu'en VHF... Le potentiometre P2 permet de règler la polarisation du transistor afin d'obtenir une oscillation propre, dépourvue d'harmoniques. Mais pour ça, un analyseur de spectre est le bienvenu. Ensuite, avec un peu de pratique, on se rend immédiatement compte si la fréquence mesurée est correcte ou totalement invraissemblable.

2 Le circuit imprimé :

Le transistor BFR93 (en boîtier CMS) sera soudé côté cuivre.

3 Les composants soudés :

La bobine de réaction L1 est constituée de 3 spires sur un petit support au bout de deux fils semi-rigides. Il faut la placer à proximité de L2 (la self à mesurer) afin d'obtenir l'oscillation. Du fait du couplage très lâche obtenu, son emplacement exact dans l'espace n'influe pratiquement pas sur la fréquence d'oscillation.

4 -

A voir également...

Liens externes :




Me contacter à propos de cet article :

Question mathématique :

Click to reload image
=
cliquez sur l'image pour un faire autre calcul.




Réponses à certaines de vos questions...
2095